CELTIQUE (ART)
copyright 2010 - D.Leblanc
Accueil
CHRONOLOGIE
HDA - textes et outils
HDA 2012
FRISES
LEXIQUE des arts plastiques
LEXIQUE du cinéma
LEXIQUE histoire de l'art
Ecrire un commentaire d'image
Choisir son option facultative
Trousse Art
Les enfants précoces
Générateurs en ligne
Je veux être un artiste !
Images et rhétorique

                          L'ART CELTIQUE

Quand ?    vers - 500 avant JC  jusqu'à la conquête romaine (-50 avant JC)

Où ?           Europe

 

 

Je retiens   La civilisation celte commence vers 500 ans avant JC et se termine à la conquête romaine. L’art celte est volontiers décoratif, à tendance très abstraite, inspiré par les motifs végétaux.

Il se perpétuera à travers l’histoire de l’art en partie grâce aux enluminures chrétiennes du Moyen-âge ; aujourd’hui encore, les motifs complexes de l’art celte rencontrent un certain succès et influencent certaines formes de graphisme contemporain (tatouages, illustrations).
     

 



    

Développement       La civilisation celte débute avec le premier âge du fer ((la période hallstattienne) mais correspond surtout avec le second (période dite de La Tène, du nom d’un site près de Neuchâtel). Elle durera à peu près 500 ans.


   Nous savons relativement peu de choses sur les celtes, qui n’écrivaient pas. En dehors des descriptions laissées par les auteurs grecs et latins qui les ont côtoyé, ce sont les nombreux objets et œuvres d’art qu’ils ont laissé qui parlent pour eux.

 

    Dans la mesure où le territoire peuplé par les tribus celtes est vaste, la période longue, les influences extérieures nombreuses (grecques et étrusques notamment) des différences stylistiques importantes existent entre les régions et les époques.

Pour définir ce qui est véritablement représentatif de l’art celte, voici ses constantes :

 

-         une tendance à l’abstraction décorative, l’utilisation de motifs géométriques à base de jeux de courbes (encore extrêmement populaires encore aujourd’hui en Bretagne et en Irlande).
Ces motifs, souvent inspirés par des formes végétales,  se retrouvent notamment sur les bijoux, (torques, parures, fibules).

 

La sculpture celte est relativement rare, localisée sur quelques sites seulement.


    L’art celte apparaît donc comme assez peu religieux, bien que les représentations de divinités ne soient pas absentes. C’est un art qui a privilégié l’orfèvrerie, le travail sur métaux, et dont on peut penser qu’il était essentiellement destiné à l’aristocratie militaire.

 

 

Analyse d'une oeuvre-clé

 

le vase de Vix     vers -520 avant JC
Bronze -  hauteur : 1,60 cm  - diamètre : 1,27 cm - poids : 208 kgs  - contenance :  1100 litres

Musée du Pays Châtillonnais, à Châtillon-sur-Seine.

 

      Il s'agit d'un cratère. Ce genre de vase servait à offrir du vin (largement coupé d'eau) lors des cérémonie celtes d'importance.

Il a été retrouvé dans la tombe d'une "princesse" celte décédée à 35 ans, près de la ville actuelle de Vix (France, Côte-d'Or), avec d'autres objets (pour la plupart importés) et  un char de parade complet dans lequel était allongée la défunte. Son haut rang a été déduit de la valeur des objets retrouvés dans la tombe.

 
    On a supposé que ce cratère avait été fabriqué en Italie du sud, dans l'une des cités grecques qui colonisaient à l'époque cette partie de l'Italie. Certains experts soutiennent d'ailleurs qu'il aurait été fabriqué à Sparte. Ce ne serait donc pas à proprement parler un vase "celte", mais un vase grec, période archaïque. D'ailleurs, les détails nous montrent entre autre un défilé de hoplites, c'est à dire de soldats grecs...

Oui, mais : une hypothèse plus récente, défendue notamment par Emile Mourey, soutient une origine locale du vase, qui aurait été fabriqué à Gergovie !

      Et donc bien par les celtes, que leur maîtrise de la métallurgie rendait de toute façon parfaitement capables de fabriquer eux-mêmes un tel récipient...

Une énigme de l'archéologie !


le vase de Vix   - détail -  vers -520 avant JC


     La technique de fabrication, à base de cire perdue, est remarquable, d'autant que la taille de la pièce est exceptionnelle. En fait, c'est le plus grand récipient en bronze jamais retrouvé, et de plus, en un seul morceau !

 

    En savoir plus sur l'art celte

 

    apprenez à dessiner comme un vrai celte !

 

 

Retour à l'accueil   

      N'hésitez pas à me signaler les erreurs, fautes de frappe et liens morts en m'envoyant ce simple formulaire erreur !     

 

Musées au logis
Evènements