MESOLITHIQUE
copyright 2010 - D.Leblanc
Accueil
CHRONOLOGIE
HDA - textes et outils
HDA 2012
FRISES
LEXIQUE des arts plastiques
LEXIQUE du cinéma
LEXIQUE histoire de l'art
Ecrire un commentaire d'image
Choisir son option facultative
Trousse Art
Les enfants précoces
Générateurs en ligne
Je veux être un artiste !
Images et rhétorique

                   LE  MESOLITHIQUE 

 

 

Quand ?    - 8000  jusqu'en - 6000

Où ?           Espagne, France

 

 

 

Je retiens  :  Entre le Magdalénien et le néolithique, il existe une période intermédiaire appelée mésolithique. Dans certaines régions du monde, on voit apparaître des représentations figuratives complexes, dans lesquelles l'homme joue le premier rôle, l'importance de l'animal s'amenuisant d'autant.
Au contraire, dans d'autres régions, l'art semble régresser en se limitant à de simples figures abstraites peintes sur des cailloux.

     Le climat européen est maintenant tempéré, les espèces animales changent, les populations humaines s'accroissent, l'élevage et l'agriculture se mettent progressivement en place. Les outils sont de type "microlithiques" : petits et très fins (miniaturisation).

En histoire de l’art, cette période est appelée « art du Levant espagnol », car c’est à peu près la seule région où des trouvailles archéologiques importantes ont été faites ; il s’agit de peintures rupestres bichromes ou polychromes, représentant des scènes de danse, ainsi que des scènes de chasse mêlant hommes et animaux.

La peinture pariétale cavernicole disparait à cette époque, ce qui laisse penser à une modification des croyances.

      En France, on appelle cette période l’Azilien ; elle se limite d’un point de vue artistique à des signes abstraits rouges peints sur des galets ronds, ou parfois gravés.
         

 

oeuvre-clé

 

Chasse au cerf, Valtorta  
(dessin effectué d'après l'original).
vers - 7000 ans avant JC

 

       Une scène comme celle-ci aurait été impensable 2000 ans plus tôt, étant donné le probable tabou sur la représentation humaine du paléolithique supérieur.
Les personnages sont stylisés, mais néanmoins dynamiques. L'ensemble est vivant, détaillé (on notera l'apparition de l'arc).

Le simple fait qu'il s'agisse d'une scène, avec une véritable interraction entre les personnages,  est déjà très "moderne".
Auparavant, dans les peintures cavernicoles, les "scènes" résultaient généralement d'une superposition plus ou moins aléatoire de dessins réalisés à des périodes différentes.

Retour à l'accueil   

          N'hésitez pas à me signaler les erreurs, fautes de frappe et liens morts en m'envoyant ce simple formulaire erreur !     

Musées au logis
Evènements