POST-MINIMALISME
copyright 2010 - D.Leblanc
Accueil
CHRONOLOGIE
HDA - textes et outils
HDA 2012
FRISES
LEXIQUE des arts plastiques
LEXIQUE du cinéma
LEXIQUE histoire de l'art
Ecrire un commentaire d'image
Choisir son option facultative
Trousse Art
Les enfants précoces
Générateurs en ligne
Je veux être un artiste !
Images et rhétorique

 

                   LE POST-MINIMALISME

 

 

Quand ?   Entre 1960 et 1970

Où ?         USA et Europe occidentale

 

 

 

Je retiens   forme d’art éphémère (souvent) qui évolue physiquement dans le temps, par exemple en se dégradant. Cette évolution doit avoir été prévue par l'artiste, elle est le concept même de l'oeuvre.

 

 


Littérature  : Y a t-il une littérature post-minimaliste ?
 

 

   

    

 Développement

    Le concept de post-minimalisme vient du critique Robert Pincus-Witten (revue Artforum, 1971). On parle aussi de process-art : l’œuvre subit un processus, par exemple une lente dégradation ou une condensation aléatoire de vapeur d’eau dans un cube en plexiglas, et cette transformation est la raison première de l’œuvre. Elle est prévue par l'artiste et ne saurait se confondre avec une simple entropie naturelle.

     Les œuvres sont souvent in-situ, peu spectaculaires, et assez peu  « grand public ».
Le post-minimalisme s’oppose à la « froideur » revendiquée de l’art minimal, son contemporain.

Artistes majeurs

 

Lynda Benglis, Joseph Beuys, Agnes Denes, Sam Gilliam, Hans Haacke, Eva Hesse, Janis Kounellis, Robert Morris, Richard Serra, Keith Sonnier



                                      Présentation des oeuvres-clés

 

   à venir 

Hans Haacke « cube de condensation »

 

Retour à l'accueil   

      N'hésitez pas à me signaler les erreurs, fautes de frappe et liens morts en m'envoyant ce simple formulaire erreur !   

Musées au logis
Evènements